Nos sources de réflexion

  • « La première chose qu’on nous enseigne, c’est qu’on a besoin d’être enseigné.» Ivan Illich
  • « Les apprentissages autonomes »  est le titre d’un livre de John Holt dans lequel il démontre qu’il est dans la nature des enfants « de chercher autour d’eux, d’embrasser le monde avec leurs sens et de lui donner du sens, sans savoir pour autant comment ils le font, ni même qu’ils le font. L’une des plus grandes erreurs que nous commettons avec les enfants est de les rendre conscients de leurs apprentissages, car ils commencent alors à se demander : «Est-ce que je suis en train d’apprendre ou pas?» La vérité est que toute personne qui vit réellement, qui s’expose à la vie et qui va à sa rencontre avec énergie et enthousiasme, est en même temps en train d’apprendre. Ce sont les inquiétudes au sujet des apprentissages qui éteignent les apprentissages des enfants ».
  • Sudbury valley school est une école démocratique aux Etats-Unis qui existe depuis 50 ans et qui a fait ses preuves en matière de bien-être pour les enfants. Les enfants sont libres d’aller vers les activités qui les intéressent. Ils apprennent à lire à leur rythme lorsqu’ils en ont besoin, entre 4 ans et 12 ans.
  • L’école dynamique à Paris fonctionne sur le modèle de Sudbury Valley school. Elle vient d’ouvrir ses portes
  • Bernard Collot est un instituteur à la retraite qui a mis en place « l’école du 3° type », école « sans cahiers, sans leçons, sans programmes, sans évaluation, sans horaires, sans emploi du temps, ouverte aux enfants et aux adultes même pendant les vacances ».
  • Le film « Être et devenir » de Clara Bellar nous parle des enfants élevés et s’épanouissant à l’école de la vie hors du système scolaire.
  • Pour Maria Montessori , c’est l’enfant qui doit être le pivot de son éducation. L’enfant a un esprit absorbant et se forme lui-même à partir de ce qu’il trouve dans son environnement. Il n’y a pas de coupure entre l’apprentissage de la vie et l’apprentissage scolaire. Il revient à l’adulte de fournir à l’enfant cet environnement riche et varié qui pourra révéler son potentiel.

   jeu coopératif école

Une école différente où sont cultivées des graines :

– pour apprendre à se connaître

– pour coopérer et s’entraider

– pour apprendre naturellement

– pour être en lien avec la nature et le monde

« La première question ne concerne pas le quoi apprendre ou la pédagogie mais l’objectif de l’éducation » Ken Robinson

LA CONNAISSANCE DE SOI

La connaissance de soi est le premier pas vers la responsabilité. Ce sont l’estime de soi, la confiance en soi, la connaissance de ses qualités, de ses talents et de son propre potentiel qui permettent que chacun assume ses apprentissages. Apprendre à reconnaître et dépasser ses peurs, ses limites pour libérer son potentiel. Apprendre également à protéger son espace personnel, pour se respecter et être respecté. Nous souhaitons que chacun devienne responsable de lui-même et du collectif.

Les outils que nous utilisons : l’éducation émotionnelle, la retour à la respiration, la relaxation et le yoga, l’éducation à la paix, les discussions philo, la communication non-violente (Marshall Rosenberg).

LA COOPERATION ET L’ENTRAIDE

Nous pensons que la connaissance de soi nous aide à mieux connaître les autres et permet donc une meilleure relation aux autres, de mieux vivre ensemble. Dans notre classe la coopération est favorisée plutôt que la compétition, il n’y a pas de notes, chacun allant à son propre rythme. Nous encourageons les plus grands à transmettre une information, un savoir, expliquer à d’autres ce qu’ils ont compris. Nous sommes également attentifs à entretenir un partenariat respectueux entre les adultes de l’école, une collaboration saine et un lien authentique afin d’être des exemples face aux enfants.

Les outils : la mise en commun après une recherche individuelle, le conseil d’école, les jeux coopératifs, le tutorat, le choix d’être une classe unique.

APPRENDRE EST NATUREL

Les enfants ont tous des centres d’intérêts variés. Les adultes sont à l’écoute de chacun pour favoriser un apprentissage tranquille et respectueux. L’enfant apprend naturellement et librement si il n’est pas soumis à des pressions. Sans pression, la nature positive et curieuse de l’enfant peut s’exprimer. Son cœur s’exprime. Il va à son rythme, expérimente, joue, développe sa créativité en écoutant ce qui l’anime. Il découvre le plaisir d’apprendre en lien avec la vie, dans une totale liberté de mouvement. L’autonomie dans les apprentissages étant favorisée, la confiance de l’adulte en l’enfant l’est également.

Les outils : la méthode expérimentale (Freinet), la correspondance (Freinet), la liberté d’expression, le matériel pédagogique à disposition (Montessori), l’apprentissage autonome

ÊTRE EN LIEN AVEC LA NATURE , AVEC LE MONDE

Dans ce lien avec la nature et l’ouverture sur le monde, il y a deux facettes. Les enfants prennent conscience que sans la nature nous ne pourrions pas vivre. Ils apprennent à respecter leur environnement, à poser des gestes d’écocitoyenneté, à mener des projets écocitoyens. D’autre part, dans la nature, les enfants peuvent découvrir, observer, explorer, agir, créer. Nous avons à notre disposition un grand espace boisé au bord d’une forêt. Nous y observons les insectes, les oiseaux, faisons des cabanes et y cultivons un potager en buttes. Enfin, être en lien avec des savoir-faire, des métiers, des passions permet de donner du sens aux apprentissages et de rester en lien avec la vie.

Les outils : la nature autour de nous, la méthode expérimentale, les rencontres, la découverte de métiers, les intervenants extérieurs


photo montessori écriture          photo calcul montessori

Concrètement à l’école…

 

Pas de pression, pas de note, pas de programme : Toutes nos sources d’inspiration parlent d’apprentissage naturel, au rythme de chacun. Les enfants, naturellement, évoluent autour des activités, des passions des adultes vivants avec eux puis, à leur image, vont vers ce qui les intéresse. Chacun alors, développe ses propres centres d’intérêts et la vie se déploie. La vie est apprentissage. Pour cela, nous souhaitons dans notre école, nous libérer des programmes et suivre le rythme, les centres d’intérêt de chacun. L’emploi du temps existant est une trame au service des enfants, il est modulable en fonction des événements et des besoins. Aucune pression sur les enfants concernant les apprentissages mais, à leur disposition, des espaces d’expression et de création. Des espaces ateliers favorisant l’envie.

Des clubs : chacun au sein de l’école peut créer le club de son choix. Il existe actuellement plusieurs clubs, créés par les enfants ou les adultes : club nature, club mouvement/danse , club arts plastiques, club écriture, club histoire du monde, club sport, club couture. L’école est ouverte aux adultes, parents ou autres, qui veulent proposer un atelier ou simplement participer à un atelier qui les intéresse particulièrement. Soyons ces adultes passionnés par ce que nous faisons et vivant nos passions afin de devenir de réels révélateurs de potentiel chez les enfants.

Le conseil de paix : L’objectif de ce conseil de paix est de gérer les conflits et les transgressions des règles de l’école. Les enfants ont à leur disposition un formulaire de réclamation qu’ils remplissent eux-mêmes ou avec l’aide d’un adulte.(avec des mots ou en dessin) Le conseil de paix a lieu tous les jours à 11h15 (si besoin). Les réclamations ne sont pas traitées immédiatement mais le lendemain, cela permet aux enfants de s’apaiser et d’être certains que leur demande sera prise en compte. Il y a 2 référents : 1 adulte et 1 enfant choisi en conseil d’école pour une période determinée. Pour chaque situation, les personnes concernées sont présentes et après médiation, des réparations ou sanctions sont décidées d’un commun accord.

Le conseil d’école : L’après-midi du vendredi commence par le conseil des enfants qui dure environ 30 minutes, parfois plus, et se décline en trois thèmes : la vie quotidienne, la vie collective et les projets. Il y a un minuteur pour marquer les temps de discussion et les enfants s’expriment à tour de rôle puis en demandant le bâton de parole. C’est un moment de dialogue pendant lequel les règles de fonctionnement de l’école se décident, évoluent, s’affinent. Grâce à ce conseil, les enfants deviennent conscients qu’ils sont acteurs dans leur école et qu’ils bénéficient du même droit de décision que les adultes.

La réussite de la semaine : Les enfants prennent leur cahier de réussite et dessinent ou écrivent leur réussite de la semaine. C’est un moment joyeux de partage, d’entraide et c’est un vrai travail…

La scène ouverte : Le dernier temps du vendredi après-midi est le moment attendu de la scène ouverte. Chaque enfant et adulte présente aux autres sa réussite de la semaine puis celui qui le désire se produit devant les autres sur une scène improvisée : jonglage, chanson seul ou à plusieurs, poème, diabolo, blague, histoire inventée ou non, tour de magie, petit air au piano, sketch, marionnettes, invention…

 

C’est avec le vivre ensemble , le contact avec la nature, le conseil d’école, le conseil de paix, la scène ouverte, les ateliers Montessori, les clubs, les exposés, la réussite de la semaine, le potager,…, que nous nous inscrivons dans l’acquisition des compétences du socle commun de l’éducation nationale.

jardinage école    Yoga école